Girls Names

  (IR)
Tough Love
Girls Names
Certains albums vitaux ont failli ne jamais voir le jour.
Huit titres résultant de doute, de bouleversement et de contraintes financières ; Stains on Silence de Girls Names est un de ces disques.
Faisant suite à Arms Around a Vision (sorti en 2015), et au départ du batteur Gib Cassidy juste un an après, le groupe de Belfast s’est soudain retrouvé face à un précipice. « Il y avait ce mix de l’album fini – puis avorté – qui attendait depuis 6 mois », révèle le frontman Cathal Cully. « On a fait une pause de la musique et nous sommes retournés bosser à plein temps. On a décompressé du stress de l’album, et de ne pas être content du résultat, d’être fauchés sans avoir aucun plan de tournées à venir et d’être constamment soucieux d’avoir un loyer à payer. »
Ces pierres chancelantes ont alors déterminé l’album. Enregistré dans différents lieux dont le studio Start Together de Belfast avec Ben McAuley, chez Cully, et dans le studio de répétition du groupe – la création spontanée, les techniques de découpage et d’auto-édition prennent pour la première fois le devant de la scène. « Nous avons commencé par démonter la matière pour la reconstruire, ré-éditant et ré-enregistrant différentes parties chez moi au début de l’automne dernier », raconte Cully, « Quand nous avons trouvé un endroit où nous nous trouvions bien, nous sommes retournés au studio Start Together avec Ben McAuley pour finaliser les mixes. » Là où le précédent album était une déclaration d’intention effrontée, Stains on Silence se délimite dans sa chute. La situation donnant au groupe l’opportunité de faire table rase.
Durant leurs 2 années de transformation, Cathal Cully, Clair Miskimmin (bassiste) et Philip Quinn (guitariste) n’ont eu qu’un seul objectif pour ce 4ème album : faire un album à l’ancienne d’une trentaine de minutes, qui donne envie de le réécouter après chaque écoute. Et de bout en bout, Girls Names excellent, délivrant un album de nuances et de défi.
Marqués par la présence de boites à rythmes et de programmation, ces huit contes, aux mots sombres et provocants, sont magistralement tissés par le fondateur du groupe Cathal Cully. Alors que Stains on Silence a failli ne jamais exister, guidé par la métamorphose de lueurs d’inspirations et de bribes de projets, ce disque est une véritable déclaration de persévérance.

Nouvel album Stains on Silence
(Tough Love / Differ-Ant)
Sortie le 15 Juin

Concerts Passés

Samedi 
23 
Juillet 2016
Quai de Londres
Verdun
Vendredi 
29 
Avril 2016
Les Trinitaires
Metz
+
-

Photos

Girls Names
Girls Names

Vidéos

Reticence